Ravinelles B
rue Louis Ganel (ou rue Marchande)

38090 Villefontaine

Tél. : 04 74 96 01 02

Prendre rendez-vous en ligne
Transpiration excessive

La transpiration, qui est un phénomène normal de régulation de la température du corps, peut devenir chez certains, un vrai problème quand elle est excessive (par exemple au niveau des aisselles, des mains ou des pieds.)

Traitement au niveau des aisselles par Botox

Là où les anti-transpirants à base de sels d’aluminium peuvent être mal tolérés, le Botox représente désormais une solution qui peut transformer la vie.
Ce traitement est d’une efficacité totale et sans danger.

Protocole

Après repérage de la surface à traiter, je pratique des micro injections du produit. Le traitement dure 15 à 20 minutes. C’est un peu douloureux et je conseille d’utiliser une crème anesthésiante une heure avant la séance.
L’efficacité apparait au cours de la première semaine et on obtient une totale absence de sudation au niveau de la surface traitée pour une durée de 6 mois.
Il n’y a pas d’effets secondaires notables et aucune arrière-pensée sur le long terme.

Contre-indication de principe chez la femme enceinte ou qui allaite.
Pas de souci avec la période ensoleillée.
En somme : oublier un souci qui vous gâchait la vie.

Traitement au niveau des mains et des pieds par Ionophorèse

Les sels d’aluminium sont souvent insuffisants notamment au niveau des mains où la transpiration est très dépendante des émotions. La gêne peut être si importante qu’on a pu proposer une intervention chirurgicale, ou des injections de botox. Mais les injections de Botox sont très douloureuses au niveau des mains et pieds et, actuellement nécessitent des anesthésies un peu compliquées. Pour l’instant, je ne les conseille pas.
L’ionophorèse est une alternative que j‘utilise depuis longtemps. Elle est fondée sur un principe d’ « échange d’ions », qui aboutit à un blocage des canaux excréteurs de la sueur. L’effet est purement local, tout le reste du corps  continue à transpirer normalement.

Protocole

A l’aide d’un appareil déconnecté de l’alimentation électrique générale, on installe ses mains (et pieds) dans des bacs remplis d’un peu d’eau. Un courant électrique de très faible intensité est délivré par l’appareil (muni d’une pile). La séance dure 20 minutes, n’est pas douloureuse (on ressent un petit picottement qui permet de régler l’intensité).
Le rythme des séances est initialement de 8 à raison de 2 ou 3 par semaine ce qui permet d’obtenir un arrêt total de la transpiration de la zone traitée au bout de 3 semaines à peu près. Puis il faut continuer des séances au rythme de 1 tous les 15 jours ou 3 semaines selon les besoins : dès que l’on remarque une reprise de la sudation, il faut refaire une séance.

Grace à une période d’apprentissage au cabinet d’environ 20 séances, vous pouvez être prêt à acheter un appareil vous-même, moins sophistiqué mais d’un coût raisonnable; Vous aurez appris à gérer les petits  soucis : que faire si on a une blessure au moment d’une séance, comment éviter l’apparition d’irritation... Vous pourrez faire un achat dont vous serez sûr de vous servir.


En somme : ne plus craindre de serrer la main. Ne plus mouiller ses copies d’examen.