Ravinelles B
rue Louis Ganel (ou rue Marchande)

38090 Villefontaine

Tél. : 04 74 96 01 02

Prendre rendez-vous en ligne
Epilation laser

L'épilation au laser

Principe de l’épilation au laser

L’épilation laser est fondée sur le principe de la « photothermolyse sélective », c’est-à-dire que l’on va chauffer « sélectivement » le poil pour le détruire définitivement, sans endommager les tissus avoisinants.
L’énergie laser est composée des photons tous de la même longueur d’ondes (ex 755 nm pour le laser Alexandrite, 1064 nm pour le laser Yag long pulse), qui vont se transformer en chaleur uniquement quand ils rencontrent leur cible : pour l’épilation, la cible est la mélanine (c’est-à-dire le pigment brun).
Cette forte chaleur atteint le follicule pileux et aboutit à l’empêcher de fabriquer le poil suivant. Oter un poil, c’est facile, empêcher le follicule pileux de fabriquer le poil suivant, voilà l’objectif de l’épilation laser et ce, sans abîmer la peau.

L’épilation laser est une technique efficace et sécurisée, la longueur d’onde utilisée se situe dans le spectre de la lumière visible : il n’y a pas d’ultra-violet ni de longueur d’onde « ionisante » comme en radiologie ou en radiothérapie.

Je la pratique au cabinet depuis 2001.

 
La présence du poil dans le follicule pileux est nécessaire pour servir de cible : c’est pourquoi il ne faut pas avoir épilé le poil avant la séance. De même, il ne faut pas être bronzé car dans ce cas, il y a beaucoup de mélanine à la surface de la peau et celle-ci pourrait être chauffée aussi, ce que l’on ne souhaite pas. Sur une peau naturellement foncée, riche en mélanine en surface (peau méditerranéenne, métis, noire, ou d’Asie du sud-est) on utilise le laser Yag qui va « épargner » la surface de la peau.


Cette technique s’adresse aux femmes comme aux hommes, pour toutes les localisations, dans un but esthétique ou thérapeutique (hirsutisme, folliculites, poils incarnés). L’épilation laser peut aujourd’hui traiter tous les phototypes : peaux blanches, métis, asiatiques ou noires. Elle est efficace pour tout type de pilosité, sauf le duvet, les poils blancs ou très clairs. Le nombre de séances varie en fonction du type de peau, de l’age, et de la couleur du poil.


Je pratique l’épilation avec le laser ALEXANDRITE DEKA SYNCHRO PLAY. Je peux aussi utiliser le mode laser Nd Yag : 1064 nm (peaux foncées, dos des hommes). Le choix entre ces différents types de lasers dépend du phototype, c’est-à-dire de la couleur de la peau ou encore de la profondeur de l’implantation de certains poils.

La procédure de traitement

On vérifie que le poil est assez court (environ 1mm) et que la peau n’est pas bronzée. On vous demande à nouveau si vous n’avez pas « reçu » du soleil dans les jours qui précédent.
Vos yeux seront protégés par des coques (traitement du visage) ou des lunettes spéciales. Les grains de beauté et les tatouages éventuellement présents sur la zone à traiter seront protégés par une pastille blanche qui fera écran au faisceau laser.
Le faisceau laser a une surface d’environ 2 cm² et on balaie la surface à traiter de ces spots de lumière. Un air froid pulsé refroidit la zone traitée ce qui atténue fortement la douleur et protège la surface de la peau de la brûlure.
La séance dure entre 15 et 60 minutes.

Les résultats

Avec la répétition des séances, l’épilation laser permet d’obtenir une disparition quasi-totale des poils. Les meilleurs résultats sont obtenus au niveau du bikini, des mi jambes et aisselles.
5 à 6 séances, en moyenne, sont nécessaires.
Il peut persister des poils plus fins, moins sombres qui peuvent nécessiter un traitement d’entretien à raison d’une séance par an pendant 1 à 2 ans.

Questions fréquemment posées à propos de l'épilation laser

Combien de temps dure la séance d’épilation ?

En fonction de la zone traitée : entre 20 et soixante minutes.

Est-ce que c’est douloureux ?

L’épilation laser est une méthode efficace qui ne nécessite pas d’anesthésie. Une sensation de chaleur ou de coup d’élastique très nettement atténuée par le système de refroidissement peut être ressentie. J’ai coutume de dire que c’est moins douloureux qu’une épilation à la cire.

Quel est le rythme des séances ?

Le rythme est d’abord d’une séance tous les 2 mois, sauf au niveau du visage où les séances sont en général de une par mois.
Entre les séances, aucun souci : si on a quelques poils avant le prochain rendez-vous on passe un coup de rasoir.
Rapidement, les séances s’espacent puisque les poils restants repoussent de plus en plus lentement. Il faut rythmer ses séances selon la repousse. Cela devient : 3 mois, ou 4 puis plus.

Est-ce qu’il y a des suites ?

Les suites sont très simples : des petits points rouges qui disparaissent en quelques heures ; il peut y avoir un discret gonflement autour du poil, la majorité des poils est « éjectée » au cours de la séance ou pendant les 10 jours qui suivent la séance.
Il ne faut pas exposer au soleil la zone à traiter, pour les jambes ne pas porter de jupes ou de short jambes nues entre les séances : on interrompt l’été.

Pourquoi préférer le laser à la lumière pulsée ?

Parce que c’est l’épilation la plus efficace et ce, de façon incontestable. La lumière pulsée va permettre un amenuisement progressif du poil et lorsque le poil est devenu fin : l’épilation ne peut plus progresser : la « cible » devient faible et la lumière ne peut plus chauffer suffisamment le follicule pileux pour le détruire définitivement.

Parce que, lorsque l’on parle de lumière pulsée, on ne sait pas vraiment quelle est la puissance de la machine utilisée car il n’y a pas de véritable norme qui permette de comparer les appareils entre eux. Si la machine est très puissante, elle est assez difficile à utiliser (à mon avis, plus " piégeuse "  que le laser Alexandrite) : je l’ai pratiquée et je l’ai constaté.
Lorsque la machine est moins puissante, elle est moins dangereuse (c’est ainsi que l’on peut trouver dans le commerce des machines à épiler utilisant la lumière pulsée) mais c’est beaucoup moins efficace.
Il est  très important  d’utiliser un système de refroidissement de la peau couplé au tir laser qui permet de protéger la peau d’un risque de brûlure.

Mon conseil qui relève du bon sens : avant de vous adresser à un centre d’épilation, demandez que le professionnel vous présente la preuve de son assurance professionnelle. Actuellement, à ma connaissance, aucun assureur n'accepte de couvrir en assurance responsabilité professionnelle, les centres d’épilation sans médecin en France.

 

Pour conclure

  • Avant les séances on coupe ou on rase ses poils de façon à ce qu’ils aient environ 1mm.
  • On ne doit pas être bronzée, ou avoir « reçu du soleil » dans les semaines qui précédent une séance. On ne mettra pas d’autobronzant. On ne prendra pas de Bétacarotène.
  • On est tranquille entre les séances puisqu’on a le droit de raser et de toute façon on n’en aura sans doute pas besoin avant la séance prévue.
  • Quel plaisir de ne plus avoir à penser à ses poils, de retrouver une jolie peau lisse et douce, sans traces de poils incarnés, et ce, dès les premières  séances.

 

Je vous expliquerai à nouveau tout cela au cours d’une consultation permettant d’établir un devis.